A16 et nature: un mal pour un bien?

Publicité

DISTRICT Une autoroute, c’est un gigantesque ruban de bitume de plusieurs mètres de large qui s’étend sur des dizaines de kilomètres. Autant dire que la surface recouverte aujourd’hui par l’A16 est énorme. Un terrain qui a été pris à l’agriculture mais aussi à la nature, et que les constructeurs ont dû compenser. Mais ces mesures sont-elles suffisantes?

La réponse dans notre édition réservée aux abonnés de cette semaine.

 

Publicité