Ajoie TV: petite, mais solide!

Filmer l'Ajoie et les Ajoulot(e)s, la raison d'être d'Ajoie TV. © Benoît Monnin
Publicité

DISTRICT Depuis le printemps 2019, Ajoie TV met en images la vie locale des Ajoulotes et des Ajoulots. Pilotée depuis la rédaction de Porrentruy, la petite chaîne de télévision s’efforce d’offrir une visibilité inédite et libre de ce qu’il se passe dans le district, tous domaines confondus et à l’échelle nationale.

Le 21 mars 2019 fera date dans la petite histoire des Éditions L’Ajoie. C’est en effet ce jour-là qu’Ajoie TV a fait ses premiers pas dans le paysage audiovisuel et médiatique local. Laetitia Dell’Estate, journaliste et productrice du média, s’en rappelle comme si c’était hier. «L’idée de lancer Ajoie TV était en gestation depuis plusieurs semaines mais, au final, on s’est dit qu’il fallait arrêter une date, un peu pour être obligés de se lancer. Arbitrairement, on a choisi le 21 mars, mais je ne vous cache pas que, pour que tout soit prêt à cette date, cela a été beaucoup, beaucoup de stress et de travail. J’ai passé la nuit du 20 au 21 à régler les derniers détails mais lorsque la diffusion a commencé le jour J, c’était super grisant!»

Une évolution rapide

Composée à la base de deux boucles, baptisées Ici & Maintenant et Découverte, la petite télévision a bien grandi depuis. «Assez rapidement, on a tenu à proposer une boucle bi-hebdomadaire supplémentaire sous la forme d’une soirée spéciale. Cela peut être du théâtre, de la musique ou la diffusion d’un documentaire, entre autres. C’est une manière pour nous de mettre en valeur des contenus plus longs mais aussi de décliner plusieurs reportages sur un seul et même thème», souligne Laetitia Dell’Estate.

Publicité

Mais attention, malgré de nouveaux reportages ajoutés presque quotidiennement, Ajoie TV n’est pas une chaîne de télévision au sens classique du terme. «En réalité, je suis toute seule pour m’occuper des tournages, des montages et de la diffusion des différentes capsules vidéo. Il serait donc purement et simplement impossible d’envisager nos programmes de manière traditionnelle, avec un journal télévisé, une météo, des films et des séries. En plus, du point de vue de notre ligne éditoriale, ce n’est pas ce que nous voulons faire.»

Une plateforme locale de visibilité

Déclinaison audiovisuelle du Journal L’Ajoie, Ajoie TV se place donc comme une plateforme moderne de diffusion de reportages micro-locaux ayant tous le district comme plus petit dénominateur commun. Complémentaire aux autres médias audiovisuels de la région comme Canal Alpha ou BNJ TV, Ajoie TV met en lumière les Ajoulotes et les Ajoulots à sa manière, et ce sans restriction aucune. «Notre modèle de diffusion et le fait que nous soyons totalement indépendants nous offrent une grande liberté dans les choix éditoriaux. Nous n’avons par exemple pas de limites pour la durée d’un reportage. Cela permet de laisser parler les gens, de montrer les choses de manière plus complète. À l’heure actuelle, c’est à mon avis une vraie valeur ajoutée dans le paysage médiatique», note Laetitia Dell’Estate. Avec environ une dizaine de reportages diffusés chaque semaine sur la chaîne, Ajoie TV parle, comme le précise Laetitia Dell’Estate, «de celles et ceux dont on ne parle pas forcément ailleurs! C’est également une plateforme intéressante pour des vidéastes amateurs ou professionnels qui leur permet d’obtenir une certaine visibilité.»

Continuer à tisser des liens

Actuellement diffusée à l’échelle nationale via Swisscom TV, Ajoie TV n’a pas encore atteint son rythme de croisière, selon Laetitia Dell’Estate. «Il existe un énorme potentiel de développement, j’en suis convaincue. Actuellement, nous continuons de tisser des liens avec différents partenaires afin de diffuser leurs contenus. Depuis quelques semaines, AgriJura diffuse chez nous des capsules produites par nos soins et réalisées par Tagada Prod. Swiss Basketball et S&D Audio Visuel nous font également confiance pour la rediffusion de certains matchs à domicile du BC Boncourt. Pour nous, ce sont de magnifiques exemples d’une collaboration locale efficace et pertinente. En parallèle, nous sommes aussi en train de mettre sur pied les conditions pour une rediffusion de certaines manifestations sportives. Tout cela est vraiment excitant… et ce n’est pas près de s’arrêter!»

Sébastien Fasnacht

Article paru dans L’Ajoie Mag n° 22 du 8 décembre 2020

Publicité