Bientôt un espace dédié aux jeux, à Porrentruy?

Marielle Chevrolet
Marielle Chevrolet veut partager son goût des jeux auprès du plus grand nombre. © Marielle Chevrolet
Publicité

PORRENTRUY Marielle Chevrolet est passionnée par l’univers fantastique. Après avoir géré une boutique pendant 4 ans à Saint-Ursanne, elle souhaite aujourd’hui ouvrir un «espace-loisirs» en Ajoie. Objectif? Réunir des passionnés de jeux et leur offrir un moment d’évasion. Elle espère concrétiser son projet d’ici un an.

S’il existe un gagnant à la crise sanitaire que nous venons de traverser, c’est le jeu de société! Le secteur a connu un vif regain d’intérêt, lié à un besoin de distraction… et à une saturation des écrans. En ce sens, le projet de Marielle Chevrolet – créer un lieu dédié aux jeux – tombe à point nommé. Installée à Courgenay, la commerçante a tenu L’antre d’Yggdrasil, boutique de décoration inspirée de l’univers fantastique (elle y vendait des fées, des dragons, des statues celtiques, etc), pendant 4 ans, à Saint-Ursanne. «La crise sanitaire a eu raison de mon magasin qui a fermé fin 2020», regrette-t-elle

Maman de jumeaux qu’elle initie à toutes sortes de jeux, elle consacre aujourd’hui toute son énergie au lancement d’un «espace-loisirs» en Ajoie, à l’horizon 2023, si possible à Porrentruy, sa ville de cœur, ou à Saint-Ursanne. Le nom? «J’ai choisi de l’appeler L’antre d’Yggdrasil, du nom de mon ancienne boutique… L’Yggdrasil est l’arbre sacré des Vikings!», précise-t-elle avec le sourire.

Publicité

Dans l’air du temps

Quels seraient les objectifs de cette ludothèque? Il s’agirait de partager l’univers fantastique qui est cher à Marielle Chevrolet, accueillir des amateurs de jeux, notamment des scolaires, organiser régulièrement des événements à thème, privatiser l’endroit lors de soirées spéciales (anniversaires, etc), louer et vendre une sélection de jeux. Bref, créer de la convivialité autour du jeu! 

La passion de la mère de famille ne date pas d’hier. Depuis toute petite, elle est adepte de jeux de société, à commencer par Monopoly et Uno. Avec le temps, son goût pour l’univers fantastique s’est doublé d’un intérêt pour la période médiévale. À l’âge de 16 ans, la jeune femme, originaire de Porrentruy, a rencontré celui qui allait devenir son mari. 

Ensemble, ils ont découvert les jeux costumés, les jeux de cartes, de rôle et autres jeux de tactique. «On se réunissait entre amis pour jouer, le week-end, dans l’arrière-salle d’un bar, à Porrentruy. On faisait des jeux de stratégie, tels que Les Colons de Catane et Risk… Évolutifs, coopératifs, narratifs, le choix est large! Sans oublier les jeux de rôle, où on incarnait des personnages», se rappelle-t-elle. 

Avis aux ludophiles

Aujourd’hui, Marielle Chevrolet regrette qu’en Ajoie, il n’existe pas (encore) de lieu où se réunir autour d’un bon jeu, le temps d’un après-midi ou d’une soirée, en famille, entre amis ou avec d’autres passionnés. «Une région comme la nôtre qui regorge de légendes doit disposer d’un endroit de ce type. Vu mon attachement à l’époque médiévale, ce serait idéal de trouver un local dans la vieille ville de Porrentruy, explique-t-elle. La volonté et la motivation sont là, il ne manque plus que l’argent pour que ce beau projet voit le jour!» C’est pour cette raison que la jeune femme a lancé une campagne de financement participatif, accessible via son site internet. 

Ses critères: Marielle Chevrolet recherche un local commercial de 40 mètres carrés minimum, pour un budget maximal de CHF 1000.- La boutique serait ouverte tous les après-midis, week-end compris. «Vu l’engouement actuel pour les jeux, j’ai bon espoir que mon futur espace-loisirs plaise au plus grand nombre. Il n’existe pas d’endroit où les gens peuvent découvrir le jeu sans forcément l’acheter. Mon but, c’est de les accueillir, de leur expliquer les règles et de leur faire tester.» De la passion pour les jeux à la création d’un lieu qui leur est consacré, il n’y a qu’un pas que Marielle Chevrolet s’apprête à franchir… À suivre!

Caroline Libbrecht

www.antreyggdrasil.com 

Publicité