Ça a failli le faire pour les filles du FC Coeuve!

FOOTBALL Même si elles échouent tout près d’une première place du championnat de 4e ligue qui leur était quasiment promise, les joueuses du FC Coeuve ont réalisé une saison tout à fait respectable. On fait le point avec Léanne Comment l’une des joueuses histoiriques de l’équipe et qui nous a soufflé cette idée de sujet.

Forte en émotion, encourageante pour l’avenir et presque parfaite, ainsi pourrait-on résumer la saison des filles du FC Coeuve. «Presque parfaite» car il s’en est fallu de peu pour que les joueuses ajoulotes repartent avec deux trophées: la Coupe d’Ajoie (nous vous en parlions dans notre édition du 19 juillet dernier) et la première place du classement de 4e ligue. «Il y a eu cette défaite en finale de la coupe contre Clos du Doubs et là, on vient de perdre deux matches importants qui nous priveront de la première place du championnat. C’est un peu rageant, surtout qu’on était premières à la fin du premier tour!» Léanne Comment ne cache pas sa déception. «Je suis une compétitrice, ajoute la footballeuse dans un sourire. Donc oui, c’est clair, j’aurais voulu gagner ces matches. Mais heureusement, la saison ne se résume pas qu’à ça.»

Un nouvel état d’esprit
Depuis un an et demi maintenant, les filles du FC Coeuve sont dans une dynamique plus que positive et ce notamment suite à l’arrivée du nouvel entraîneur Matthias Salgat qui a redonné un nouvel élan à l’équipe. «Nous sommes vingt-cinq dans le contingent et seize à être présentes très régulièrement. Un tel nombre, et de tels caractères, c’est pas forcément facile à gérer, précise Léanne Comment. Mais Matthias est très calme et il a trouvé le truc pour nous parler, pour nous faire avancer dans le même sens.» Un nouvel état d’esprit qui s’est vérifié sur le terrain durant la saison. «L’an dernier, on termine à la sixième place du classement avec, à peine, 23 points. Cette année, en fonction des derniers matches, on sera soit deuxièmes soit troisièmes avec 40 points. La progression est énorme!»

Le foot, une histoire de filles
Pour Léanne Comment et ses coéquipières, le fait de jouer ensemble depuis pas mal d’années maintenant pèse également dans la balance. «On se connaît bien, on s’entend bien, on a du plaisir à jouer ensemble. Et ceci même s’il nous a manqué des petits quelques choses, notamment dans la construction du jeu pour terminer premières du championnat!», explique Léanne Comment.

Une saison très positive donc, qui en annonce une plus belle encore? Et Léanne Comment de conclure: «On l’espère! On va continuer à travailler dur, à montrer que, non, le foot ce n’est pas que pour les garçons et que les filles s’en sortent plutôt très bien et, pourquoi pas, tenter de viser une coupe ou une première place la saison prochaine!»

Sébastien Fasnacht

COEUVE PLEURE, COURTEDOUX RIT!
La fin de saison en demi-teinte du FC Coeuve a profité indirectement… au FC Courtedoux! «La fin du championnat était super serrée! Le fait que Coeuve ait perdu deux matches importants et que l’on soit allées gagner à Reconvilier le week-end dernier fait que… nous sommes premières!» À l’autre bout du fil, Cassie Oeuvray, coach des joueuses du FC Courtedoux, ne cache pas sa joie: «C’était un objectif de début de saison mais, au vu de notre entame de 2e tour, on y croyait plus trop. Mais les filles ont fait une fin de championnat magnifique!» Et qui dit premières du championnat, dit ascension possible en 3e ligue. «Nous n’avons encore rien décidé, tempère Cassie Oeuvray. On doit se voir la semaine prochaine pour peser le pour et le contre. Sportivement, c’est une opportunité, mais on a tout sauf envie de casser la super ambiance qui règne dans l’équipe. On verra!» SF

 

Un article publié dans notre édition 500, le 6 juin 2019.