Jurassic Food reprend du service… mais les soucis continuent!

PORRENTRUY Ravagé par un incendie l’été dernier, le foodtruck ajoulot de produits du terroir est à nouveau sur roues! Gonflée à bloc, la jeune équipe de Jurassic Food était prête à reprendre du service cette semaine, mais en raison de plusieurs soucis d’emplacements à Porrentruy et Delémont, elle doit prendre son mal en patience.

3 juillet 2017, à quelques pas du centre-ville de Porrentruy. Un court-circuit provoque un incendie dans le camion de Jurassic Food. Complètement détruit par les flammes, il est hors d’usage. Impossible d’y servir désormais le moindre burger du terroir, spécialité qui a fait la renommée de ce foodtruck bien au-delà des frontières ajoulotes. L’équipe, emmenée par Lucas Chapuis, est sous le choc. «Ça a été dur, très dur. Cela faisait deux ans qu’on bataillait, qu’on faisait de notre mieux pour proposer quelque chose d’original dans la région. Il a fallu réfléchir, se réorganiser.» Les jeunes entrepreneurs décident de faire sans leur camion et passent l’été et l’automne à vendre leurs burgers sous tente. «Là encore, cela n’a pas été simple, mais on a persévéré!» En parallèle, Jurassic Food lance une campagne de financement participatif dans le but d’acheter et d’aménager un nouveau camion. Fin novembre, le résultat est atteint: 52’000 francs récoltés et la promesse de voir un camion rouler à nouveau sur les routes de Suisse. «A trois jours de la fin de la campagne, on n’avait toujours pas le compte. Mais au final, les 293 donateurs, petits et grands, nous ont permis de continuer l’aventure», expliquent Lucas Chapuis et William Legros de Jurassic Food.

Juillet 2017, le foodtruck de Jurassic Food est totalement détruit… Crédit photo : PHOTOS Jurassic Food

Des soucis d’emplacement

Après un hiver à aménager le camion, le redécorer à l’image de la première version, l’équipe de Jurassic Food prévoyait de repartir distribuer ses produits du terroir sur les routes jurassiennes dès ce lundi. Mais là, nouveau problème: «Nous n’avons pas réussi pour l’instant à trouver un accord avec l’Esplanade pour pouvoir y parquer notre camion et vendre nos burgers. C’est un peu compliqué. La Commune, elle, joue le jeu et est d’accord que l’on stationne sur certains emplacements qui lui appartiennent.» Problème aussi à Delémont, où, après une longue période d’absence, trouver un emplacement relève du parcours du combattant. «Nous sommes en discussion avec la Commune pour envisager une solution, mais ça va prendre un peu de temps», regrette Lucas Chapuis.

Une solution… neuchâteloise?

Résultat, Jurassic Food ne reprendra du service que la semaine prochaine et de manière réduite. «On va assurer quatre services au minimum entre Porrentruy et Delémont. C’est trop peu pour pouvoir amortir le camion, payer la marchandise et les salaires. Il faudra que l’on trouve une solution à court ou moyen terme» notent William et Lucas. Une solution qu’ils ont déjà évoquée à demi-mots sur les réseaux sociaux: «Oui, il est possible qu’à l’avenir, si nous ne trouvons pas d’autres emplacements dans la région, le camion de Jurassic Food soit plus présent sur Neuchâtel ou ailleurs que dans le Jura. Et c’est dommage car c’est notre région que l’on représente et que l’on veut continuer à représenter!»

Mars 2018, la version 2 est sur roues, prête à reprendre du service !Crédit photo : PHOTOS Jurassic Food

Un article de Sébastien Fasnacht, paru le 22 mars 2018, N°441