La nouvelle vie de la section vétérans du HCA

La fine équipe des vétérans du HC Ajoie © Mauricette Schnider
Publicité

HOCKEY SUR GLACE Depuis quelque temps, les vétérans du Hockey Club Ajoie connaissent un nouveau dynamisme. Un second souffle provoqué par l’arrivée de nouveaux membres. L’occasion pour ces anciens de continuer à prendre du plaisir sur la glace et de redonner au club une partie de ce que ce dernier leur a offert par le passé, lors de leurs carrières respectives.

De l’aveu de Yann Voillat, ancien capitaine emblématique du HCA, c’est sur le ton de la plaisanterie que l’idée d’une disco sur glace est née à l’époque de la votation sur la nouvelle patinoire. Une chose en entraînant une autre, cette plaisanterie s’est transformée en une idée réelle et, mieux encore, en un projet d’aide pour le mouvement juniors qui connaît quelques difficultés financières à la suite de l’annulation de son très réputé camp d’été. «J’ai lancé cette “bêtise’’ sur Facebook cet été. Au vu des commentaires des gens qui avaient connu les discos glace de l’époque, nous nous sommes dit que c’était l’occasion d’animer un peu la patinoire et de, pourquoi pas, générer un bénéfice en faveur du mouvement juniors». «Nous», ce sont les vétérans du HCA, qui se sont donc lancés dans l’organisation de cet événement. Une ancienne nouveauté qui a rencontré un véritable succès le 28 décembre dernier, avec plus de 400 entrées.

Hormis le fait de donner la possibilité aux patineurs de se déhancher sur des rythmes endiablés, cet événement rime avec un autre: le «renouveau» des vétérans du HCA. S’il n’avait pas totalement disparu, ce mouvement a traversé une période creuse. « Durant cette période, celui qui officiait comme chef technique a cherché du monde. C’est ainsi que des personnes qui avaient fait un peu de hockey dans leur jeunesse nous ont rejoint, indique Yann Voillat. D’autres, qui n’avaient jamais chaussé de patins, s’y sont mis également, notamment des footballeurs comme Baptiste Roos ou Michael Cattola». Depuis, la « veille garde » du HCA a trouvé son rythme, à raison d’un entraînement par semaine le dimanche soir, lors desquels une équipe jaune affronte une équipe noire.

Yann Voillat et ses acolytes; pleins de fougue et d’ambitions! © Mauricelle Schnider

Des vétérans plus compétitifs, mais pas forcément de championnat

Publicité

Avec l’arrivée d’un deuxième champ de glace, les «vieux» du HCA espèrent pouvoir faire deux groupes: un «compétition» et un «loisir». «Nous en parlons mais il faudra voir ce que l’on peut avoir comme glace et comment on peut s’organiser», note Yann Voillat. Pour l’heure, intégrer un championnat n’est toutefois pas encore à l’ordre du jour. L’ancienne-garde jaune et noire se contente, en plus des matchs-entraînements du dimanche soir, de prendre part à un tournoi annuel à Neuchâtel et a, par le passé, organisé des rencontres amicales contre Delémont et Franches-Montagnes.

Redonner au HCA ce qu’ils ont reçu

Avec ce nouveau souffle, les vétérans du HCA et notamment leur Président Lionel Cramatte veulent à nouveau s’impliquer pour leur club, une structure qui a formé la plupart d’entre eux. «Lionel Cramatte a vraiment envie que la section vétérans retrouve un deuxième souffle et que l’on puisse redonner au club ce que nous avons reçu lorsque nous étions plus jeunes. Cela passe par l’organisation d’événements, dont la disco glace ou les Winning skills, un programme ludique de la ligue suisse qui s’adresse aux jeunes hockeyeurs. C’est notre manière à nous de nous impliquer pour notre club», conclut Yann Voillat.

Un reportage d’Éric Moser publié dans le N°480 du 17 janvier 2019
Publicité