La Suisse vue d’en haut avec le Multirotors Team

Le village d'Alle photographié le 22 avril. © MULTIROTORS TEAM

ALLE De plus en plus nombreux au-dessus de nos têtes, les drones suscitent la méfiance des uns mais la curiosité des autres, quand ce n’est pas tout simplement la passion. C’est à cette dernière catégorie qu’appartiennent les membres du Multirotors Team, fondé il y a tout juste un an.

Il y a deux ans, Michel Flury et Lionel Ribeaud n’avaient encore jamais touché un drone. Aujourd’hui, le premier possède deux appareils, le second tient un magasin spécialisé et aucun des deux ne rate une occasion d’aller voler. Il a suffi de quelques essais avec un appareil prêté: «On est tombés amoureux», résume Lionel Ribeaud.

Ils ne sont pas les seuls. Le drone fait de plus en plus d’adeptes, en Ajoie comme ailleurs. Le bonheur de ces dronistes, c’est bien sûr de faire voler leur appareil, mais aussi de profiter de points de vue incomparables: «Vous ne verrez jamais un train comme on l’a vu l’autre dimanche», s’extasie Michel Flury, faisant allusion à la fête de la ligne CJ où le Multirotors Team était présent.

Convivialité et échange d’expériences

Le Multirotors Team, c’est donc ce club créé il y a un an tout juste par Lionel, son voisin et ami Michel et trois autres Ajoulots: Loris Ribeaud, d’Alle également, Mathieu Hubsch, de Porrentruy, et Thibault Lachat, de Courgenay. Mais pourquoi un club quand on peut très bien voler tout seul? «C’est plus convivial d’être à plusieurs, explique Lionel Ribeaud. On partage nos expériences, on apprend les uns des autres. Ce sont des machines qui sont quand même complexes.» Dans la même idée, l’association propose des Fablabs, c’est-à-dire des ateliers techniques, sur des thèmes aussi variés que l’entretien des batteries, les modes de pilotage ou les réglages de prises de vues. Des Fablabs qui se déroulent depuis peu dans le local que le club partage avec le Caméra Club Jura, à Porrentruy.

L’autre avantage de l’association, c’est qu’elle permet de participer à des sorties aux quatre coins de la Suisse romande: châteaux fribourgeois, panoramas valaisans ou encore, prochainement, Les Rochers-de-Naye tous frais payés. Car la répartition géographique des membres du Multirotors Team est presque aussi étendue que leur fourchette d’âge, qui va de 10 à 70 ans.

Les limites de la loi et de la bienséance

On n’échappe pas à la question de la loi quand on parle drones. Le Multirotors Team connaît les limites, qu’elles soient légales ou de bienséance, et les respecte: il ne vole pas au-dessus des localités, observe la distance réglementaire avec l’aérodrome de Bressaucourt, informe les organisateurs lorsqu’il veut survoler une manifestation. Instructeur de l’École suisse de drone depuis qu’il a suivi une formation l’année dernière, Lionel Ribeaud connaît le sujet: «En réalité on ne peut pas nous interdire de voler. Mais ce sont des choses qui ne se font pas à la légère. Pour la fête des CJ par exemple, on n’allait pas prendre les conducteurs des trains par surprise.»

Les organisateurs sont d’ailleurs la plupart du temps ravis de la présence des dronistes du club. Et l’inverse est vrai également: «Si vous pouviez dire dans votre article qu’on aime bien aller voler sur des manifestations, ça donnerait peut-être des idées à des organisateurs.» A bon entendeur, donc.

Sur Facebook, Multirotors Team

Article de Claire Jeannerat du 3 mai 2018, N°447


REPÈRES
Date de création: 1er mai 2017
Président: Jean-Louis Jondot
Comité: Antonia Piñol, secrétaire; Thibault Loichat, caissier; Émile Beuret, responsable racers; Michel Flury et Lionel Ribeaud, organisation des sorties et manifestations; Pierre Lüthi, responsable région Fribourg
Effectif: 33 membres