La Toro Kart Team de Salvador Sanchez : une équipe à suivre de près

La Toro Kart Team au complet autour de son fondateur Salvador Sanchez (2e depuis la gauche). © Toro Kart Team

FONTENAIS Après avoir rangé sa combinaison de pilote de kart, Salvador Sanchez de Fontenais se lance dans une nouvelle aventure. Celle de la Toro Kart Team, créée début 2017. Rencontre avec un passionné qui s’est désormais mis au service des plus jeunes.

Le sport mécanisé? Salvador Sanchez a baigné dedans toute sa vie. Sa discipline de prédilection? Le karting. «Paradoxalement, j’ai commencé très tard. Je devais avoir 26 ans. Mais je suis un passionné depuis de nombreuses années!» Des débuts tardifs en karting, mais précédés d’une solide expérience dans le monde du sport automobile. Régulièrement engagé dans l’organisation de manifestations comme la course des Rangiers, l’Ajoulot a également été co-pilote. Durant une édition du Rallye du Valais, avec son pilote de l’époque, ils font une sortie de route assez violente. Une page se tourne. Salvador Sanchez se décide à prendre le volant. Ce sera celui d’un kart. «Au volant, vous êtes maître de la situation par rapport aux imprévus, à vos réactions. Et la montée d’adrénaline est beaucoup plus intense dans une course de karting que lorsque vous êtes co-pilote sur un rallye. Enfin, à mon avis, bien sûr!»

Laisser la place aux jeunes

A 43 ans, le pilote de Fontenais ne participe plus au Championnat suisse. S’il s’assied encore sur les sièges de ses bolides, c’est avant tout pour se mettre au service de la jeune génération. Pour ce faire, il a créé la Toro Kart Team. «Durant mon parcours, j’ai pu rencontrer des personnes qui m’ont appris beaucoup de choses. Des choses qui maintenant me sont bénéfiques afin d’encadrer les plus jeunes».

Le jeune pilote Mathias Rais dans ses œuvres. © Toro Kart Team

Un premier bilan positif

Au terme de sa première année d’activité, la Toro Kart Team est en passe de réussir son pari. Partie avec un seul et unique pilote, à savoir Mathias Rais de Develier, 14 ans, la structure compte aujourd’hui deux pilotes supplémentaires. Quentin Hêche, 15 ans, de Boncourt et… Noah Sanchez, 9 ans, fils de Salvador. «Pour l’instant, Noah ne concoure pas encore en course. Il doit d’abord reprendre confiance, après avec avoir connu une sortie de piste!»

Coach et mécano

Le pilote de Fontenais assume les rôles de coach et de mécanicien et est, pour la partie mécanique, secondé par Yvan Rais. Si l’agrandissement de la structure est une source de satisfaction, les très bons résultats de ses jeunes protégés en est probablement la principale. «Quand nous sommes arrivés à notre première course, personne ne nous connaissait. Nous avons tout de suite été dans le rythme. Nous avons fait le 3ème meilleur temps en course devant d’autres grandes écuries qui ont des budgets beaucoup plus gros que les nôtres.» Quant à l’avenir immédiat, il rime avec trois manches du Championnat suisse auxquelles la Toro Kart Team participera prochainement. «Notre objectif est de finir correctement les trois prochaines courses qui vont nous servir de base pour bien préparer la saison suivante». Une équipe à suivre, donc!

Un reportage d’Eric Moser paru le 28 juin 2018 dans le N°455