LE HC Ajoie, une histoire d’émotions

DES EMOTIONS Normand Dupont, ému aux larmes lors de la promotion en LNA de 1992, après la victoire contre Lyss sur le score de 8 à 2.

PASSÉ PAR ICI. Le HC Ajoie a terminé sa saison dimanche en demi-finales de play-offs en s’inclinant contre Rapperswil, non sans avoir fait vibrer une dernière fois le Voyeboeuf. L’occasion de revenir sur les grands moments et les grandes émotions qui ont marqué et écrit l’histoire du club.

LA GENESE Les pionniers du HC Ajoie, lors du match de gala qui marque
l’inauguration de la patinoire du Voyeboeuf en 1973. De gauche à droite: François
Mertenat, Georges Nicolet, Maurice Beuchat, Charles Corbat et Hervé de Weck.
PREMIERE ASCENSION Marcel Aubry, dit «Nénès», le 8 mars 1978. Le HC Ajoie est promu en 1 ère ligue. Ce sera le premier pas du HCA vers l’élite nationale.
UNE HISTOIRE DE CŒUR Le «kop» ajoulot, toujours debout, toujours présent
pour défendre les couleurs du club en donnant de la voix.
TUTOYER L’ELITE Le 26 avril 1988, Daniel Métivier propulse ses coéquipiers en ligue nationale A lors d’un match mythique contre Zürich devant 4300 spectateurs.
UN CLUB, UNE REGION Les supporters ajoulots, toujours démonstratifs, rendent la glace de Porrentruy encore plus dure pour les adversaires des «jaunes et noirs».
NOUVEAU TRIOMPHE Redescendu en LNB en 1990, le HC Ajoie décroche une nouvelle fois son ticket pour la ligue suprême en avril 1992. Le gardien du crû Kiki Crétin est porté en triomphe par les siens.

29 mars 2018, N°442