Les défis du futur

Grandfontaine est un petit village rural situé en Haute-Ajoie et dont le territoire touche la France. Nous avons la chance de posséder de nombreux commerces. C’est un village qui bouge, les familles y sont nombreuses et on remarque que les jeunes nés au village reviennent volontiers y vivre en famille. La nouvelle Loi sur l’aménagement du territoire nous impose de revoir notre façon de développer le village et de nombreux défis nous attendent. Il s’agira notamment de pouvoir proposer du terrain à bâtir en zone centre.

Un grand projet d’assainissement des installations souterraines et de réfection des routes a été accepté par les citoyens pour un montant de 5.5 millions de francs. Malheureusement, la première étape n’a pas pu démarrer concrètement étant donné que des analyses sont toujours en cours concernant la pollution des routes ainsi que la problématique de la séparation des eaux claires et usées pour les propriétaires privés. Nous espérons vivement pouvoir démarrer ce projet cet automne.

La réhabilitation des fontaines du village va pouvoir également débuter cette année par la restauration de la grande fontaine en lien avec l’étape 4 des travaux d’assainissement des eaux usées. La Grande Fontaine, qui date de 1747 et est inscrite au répertoire des biens culturels, est un monument historique protégé. Il me tient à cœur en tant que Maire et citoyenne de restaurer ce bassin pour valoriser l’espace public. Cette fontaine est l’une des plus belles du Jura et elle a donné son nom à notre village. Nous avons récolté l’argent nécessaire pour débute le 1er projet mais sommes toujours à la recherche de dons pour pouvoir concrétiser les deux autres sites (Place des Tilleuls et la Fontenatte).

Nous espérons pouvoir concrétiser tous nos projets durant cette législature.

Tribune de Marguerite Vuillaume, Maire de Grandfontaine, publiée dans L’Ajoie du 12 juillet 2018, N°457