Les Lutins: la passion au service des petits

L’animatrice Douce Seiler (à gauche) et Nicole Migy Maitre, éducatrice de la petite enfance (au milieu), aux côtés de la présidente des Lutins Line Althaus. Sébastien Fasnacht © Éditions L’Ajoie

PORRENTRUY Depuis plus de trente ans, le jardin d’enfants Les Lutins accueille et prend soin des petits Ajoulots. Structure unique en son genre dans la région, elle propose une approche tout en spontanéité et centrée sur l’enfant, le tout en cultivant un solide esprit de famille.

En fermant les yeux, avec une pointe d’imagination, on arriverait presque encore à entendre les rires et les cris des enfants qui, ce matin même, occupaient les lieux. Dans le vestibule, une petite veste oubliée atteste de cette présence. Une fois passé la porte à la poignée surelevée, histoire d’éviter tout tentative d’école buissonnière, la pièce principale du jardin d’enfants se révèle, inondée de lumière. Dans un coin, une guitare, dans un autre, des jeux en bois. Sur la gauche, des petits hérissons de carton, consciencieusement découpés par des doigts encore un brin hésitants décorent un mur et indiquent que cette fois, c’est sûr, l’été est terminé. Dans le vaste jardin, de l’autre côté de la fenêtre, les balançoires attendent leurs prochains occupants. Ce ne sera pas avant demain matin.

Socialisation et transition

Le jardin d’enfants Les Lutins, planté dans un écrin de verdure à deux pas du centre-ville, existe depuis le début des années 1980. Et depuis, il accueille, accompagne et aide les petits Ajoulots à grandir. Aujourd’hui ouvert cinq demi-journées par semaine, il fonctionne selon les codes d’un jardin d’enfants, à ne pas confondre avec une crèche. «Il y a de petites différences. Nous n’avons pas les mêmes horaires, nous ne faisons pas de journée continue et nous n’offrons pas de repas», explique la présidente de l’association Les Lutins Line Althaus. Par contre, comme dans une maison de l’enfance ou dans une unité d’accueil pour écoliers (UAPE), le centre d’attention de l’équipe des Lutins est portée sur une seule chose: le bien-être des enfants. «C’est un lieu de socialisation, de transition entre le cocon familial et l’école. Nous accueillons ici des enfants dont les parents travaillent ou non et qui veulent leur offrir un moment hors du domicile, en compagnie de camarades du même âge», indique Nicole Migy Maitre, éducatrice de la petite enfance.

Un esprit de famille

Aux côtés de Douce Seiler, animatrice, elle veille au bon développement cognitif, moteur et social des petits lutins dont elle a la garde. Et tout ceci grâce aux activités proposées demi-journée après demi-journée: «On bricole, on chante, on joue, on mange, on rigole, on bouge… toujours dans le respect de la dynamique de groupe et des besoins individuels. Aux Lutins, on ne se revendique pas d’une philosophie éducative précise comme Steiner ou Montessori, mais on aime bien piquer des idées à droite ou à gauche, en fonction des situations, des projets ou des envies.» Et ceci en intégrant au maximum les familles dans le processus. «Nous considérons les parents comme des partenaires fondamentaux. Cela permet d’une part de connaître encore mieux l’enfant et d’autre part de créer, autour des Lutins, un véritable esprit de famille», complète Nicole Migy Maitre. Preuve en est la Fête de Noël, la vente de pâtisserie d’Halloween (qui d’ailleurs se tiendra le 3 novembre prochain devant l’Esplanade à Porrentruy) et d’autres manifestations ponctuelles, ouvertes aux parents et aux familles.

Un «Spielgruppe»

Chaque demi-journée, en fonction des saisons et des années, entre quatre et dix enfants papillonnent dans les locaux des Lutins. En plus de jouer, peindre et refaire leur monde avec des camarades de leur âge, entre 3 et 5 ans donc, ils ont la possibilité d’élargir leur horizon. «On est labellisés Youp’là bouge et on propose également, entre autres, un Spielgruppe animé par Alexandra Kolhstedt qui donne aux enfants un premier contact avec l’allemand», indique Nicole Migy Maitre. Le tout pour «armer» le mieux possible les petites Ajoulotes et les petits Ajoulots en vue de leur avenir scolaire. Comme l’explique la responsable, «la notion de suivi est importante également. Une fois que nous les avons lâchés, on aime bien savoir ce qu’ils deviennent, comment la suite se passe pour eux. On organise donc toujours à l’automne un petit apéro avec les «anciens» des Lutins qui viennent de commencer l’école. C’est toujours un chouette moment!»  Un esprit de famille, disions-nous!

Un article de Sébastien Fasnacht, publié le 31 octobre 2018, N°471

Les Lutins sont sur Facebook: Jardin d’enfants Les Lutins


REPÈRES

Date de création: 1983

Présidente: Line Althaus

Comité: Sara Lachat, secrétaire; Francine Zingg, caissière; Martine Babey, membre; Nicole Previtali, membre; Maryline Diop, membre; Mathlide Viellard, membre

Effectif: Entre 50 et 60 membres