L’ESMJ, une escouade de motards hors du commun

Walter Schumacher et Didier Hulmann, deux des 58 membres de l’ESMJ, l’Escorte de sécurité mobile Jura. Crédit: Sébastien Fasnacht © Editions L’Ajoie

PORRENTRUY Avec leurs vestes jaunes, leurs casques et leurs grosses cylindrées, ils ne passent pas inaperçus. Et pourtant, ils travaillent dans l’ombre. Leur mission: sécuriser les parcours de plusieurs manifestations sportives et s’assurer de leur bon déroulement.

Si vous êtes un spectateur assidu du Critérium jurassien, du Tour du Jura cycliste ou de la Jolidon Classique, c’est sûr, vous les avez déjà croisés. Présents sur de nombreux événements sportifs régionaux et nationaux durant la belle saison, les motards de l’Escorte de sécurité mobile Jura (ESMJ) ont à chaque fois une lourde responsabilité. «En résumé, on doit faire en sorte que tout se passe bien, qu’il n’y ait pas d’accident, que la manifestation se déroule sans accroc», explique Walter Schumacher, le président de l’ESMJ, avant de poursuivre: «Concrètement, cela va de l’escorte de pelotons cyclistes à la fermeture de routes en passant par la sécurisation et la reconnaissance de parcours. Ceci en collaboration avec la police et les organisateurs.»

L’emblème de l’ESMJ.

Courser les tricheurs

Dans des cas particuliers, à l’image du Critérium jurassien, la mission de ces motards un peu particuliers peut même devenir assez inattendue: «Pour le “Crité”, on a un rôle de surveillance. C’est-à-dire que l’on va patrouiller sur les parcours pour empêcher les reconnaissances sauvages, particulièrement dangereuses pour la population. Nous sommes également “juges de faits”, ce qui implique que l’on doit être présents le long des routes pour éviter tout débordement.» Si les missions varient, l’engagement est toujours le même. «C’est particulièrement intense. Sur certaines manifestations, on commence à 5h30 du matin et on pose le casque à 22h ou 23h. Et on roule par tous les temps!» note le président de l’ESMJ. «Un tel engagement n’est possible que grâce à la passion de nos membres!»

Un esprit de famille

Mais qui sont ces motards qui composent l’escouade de l’ESMJ? Fondée en 2009, l’Escorte de sécurité mobile Jura, association à but non lucratif, est aujourd’hui forte de 58 membres et fonctionne un peu comme une famille. «Pour nous, c’est ce qui est vraiment important. Le côté convivial et relationnel est fondamental. En plus des manifestations que l’on sécurise, on organise une sortie, un pique-nique et, de manière générale, on a un plaisir fou à se retrouver», explique Walter Schumacher.

Un esprit de famille qui n’exclut pas un très grand sérieux. Avant d’accompagner l’escorte sur un événement, chaque motard doit suivre une formation. Elle est obligatoire. «On y rappelle les règles de bases de la Loi sur la circulation routière, on y réapprend les gestes des premiers secours et on passe en revue les techniques de roulage avec un peloton cycliste, entre autres», détaille Didier Hulmann, responsable de la formation pour l’ESMJ. Et preuve des compétences de ces motards hors du commun, ils sont régulièrement appelés à participer à des compétitions nationales, Tour de Romandie en tête, aux côtés d’autres escortes cantonales.

Sébastien Fasnacht, 5 avril 2018, N° 443


REPERES:

Date de création: 2009

Président: Walter Schumacher

Comité: Frédéric Parrat, vice-président; Gilles Aubry, secrétariat; Francis Comte, comptabilité.

Effectif: 58 membres