Marcher, manger, voir le monde et faire une bonne action

De gauche à droite: Alizée Boillat, Laura Zuber et Sévane Wicht. Sébastien Fasnacht © Éditions L’Ajoie

COURGENAY Prenez trois copines, unies par une passion commune pour les voyages. Prenez ensuite un cursus scolaire qui impose la réalisation d’un travail de fin d’études. Mélangez ces deux éléments avec une sérieuse envie de concrétiser un projet constructif et altruiste et vous obtiendrez… une marche gourmande!

Autant le dire tout de suite, le projet de travail de maturité de Laura Zuber, Sévane Wicht et Alizée Boillat n’est pas nouveau. Il y a quelques années, un groupe d’étudiantes avait décliné un concept similaire à Porrentruy, également au profit d’une association caritative. Ce qui n’enlève rien au travail actuel réalisé, à Courgenay cette fois, par les trois amies ajoulotes. «On avait vraiment envie de faire quelque chose ensemble, plutôt que de travailler seules dans notre coin. Et l’idée de marier notre passion pour les voyages avec un aspect caritatif était également important pour nous», notent les étudiantes du Lycée cantonal de Porrentruy. C’est finalement leur professeur d’économie et droit, Michaël Joly, qui les aiguille sur la piste de la marche gourmande.

«On ne nous prenait pas au sérieux»

«Franchement, c’est un travail de fou», indique Laura Zuber. Et Alizée Boillat d’ajouter: «Jamais on aurait pensé que c’était autant compliqué à organiser.» Le plus difficile? «La recherche de sponsors, sans aucun doute. Au départ, les gens ne nous prenaient pas, mais alors pas du tout au sérieux», souligne Sévane Wicht. À force de persévérance, les trois lycéennes réunissent bon gré mal gré à réunir 2000 francs, une somme qui leur permettra de couvrir les frais de leur projet.

Cinq plats, cinq pays, cinq ambiances

Un projet qui, le samedi 15 septembre, se déroulera comme suit: «Les marcheurs partiront entre 13h30 et 14h30 des Transports Schluchter à Courgenay. Ensuite, ils devront parcourir un peu plus de 9 km pour revenir au départ. Le long du parcours, cinq plats traditionnels de cinq pays différents seront servis en guise de menu», expliquent les trois étudiantes.

Une marche en forme de voyage culinaire et culturel puisqu’en plus des saveurs, les différents postes seront décorés aux couleurs des pays en question, soit, dans l’ordre, la Colombie, la Syrie, le Sénégal, l’Inde et l’Équateur. Et pour savoir exactement ce qu’il y aura dans les assiettes… eh bien, il faudra marcher d’abord! Le parcours sera balisé, ouvert à tout le monde, et l’ensemble des fonds récoltés durant la journée sera reversé à l’association Terre des Hommes.
Un article de Sébastien Fasnacht, publié le 6 septembre 2018, N°463

Les inscriptions sont possibles jusqu’à samedi à l’adresse suivante: lausevliz.tmtdh@gmail.com