Nâ èt les yeutchïns

Publicité

L’afaint Djésus mainquè de choire ât bé yeutchïn,
Encoé tchaince, è y’aivait ènne étâle tchu son t’chmïn !
Adj’d’heû ch’te veus djasaie de Nâ en tes aimis
Saf po lés p’tèts crômas… ès t’raivoétant d’traivie.

Pu d’rantche, pu d’aîne, de bue, pu d’aindge, piepe de bardgie
Ch’te veus étre de ton temps, tes seuvnis te rébies.
Tiains te vais dains lés bôs tçheri ïn p’tèt saipïn,
cie, l’premie qu’s’enfûe di Bardgie ç’ât l’yeutchïn.

Lés yeutchïns sont paitchot, ryûjaints, saf vote rèchpèt,
Pairis, Piaice di Yeutchïn, yeutchïns d’ïn cabairèt,
Tchus lai cape d’ïn soudait, o graiy’nès tchu ïn mue
Tchus l’capot d’ènne dyimbarde, raimbèyaint de mil fûes.

Publicité

Yeutchïns dés relidgions, aivô cintçhe, ché, sept pitçhes…
Qu’è feuche de David, de l’Islam o meinm’ comm’nichte
Ïn yeutchïn voû qu’è feuche aippoétche bonhèye et gloûere.
Ç’ât â moins ç’qu’an en dit, è fât y craire po l’voûere.

Chi de tos cés yeutchïns, lés pus bés sont â cie,
Traiçaint yeutchïn, yeutchïn de Nâ emproïnt de grie.
Dains lés euyes d’ïn afaint tiaind raimbaiye ïn yeutchïn,
Ç’ât qu’èl ât bïnhèyrou, chur de son bon yeutchïn !

L’micou


TRADUCTION

Noël et les étoiles

L’enfant Jésus a failli naître à la belle étoile,
Encore chance, il y avait une étable sur son chemin!
Aujourd’hui, si tu veux parler de Noël à tes amis
Sauf pour les petits cadeaux…. ils te regardent de travers.

Plus de crèche, plus d’âne, de boeuf, plus d’ange, pas même de berger
Si tu veux être de ton temps, tes souvenirs tu oublies.
Quand tu vas dans les bois chercher un petit sapin,
Au ciel, la première qui s’allume, c’est l’Etoile du Berger.

Les étoiles sont partout, étincelantes, sauf votre respect,
Paris, Place de l’Étoile, étoiles d’un restaurant,
Sur le képi d’un soldat, ou taguées sur un mur,
Sur le capot d’une voiture, brillant de mille feux.

Étoiles des religions, avec cinq, six, sept branches…
Qu’elle soit de David, de l’Islam ou même communiste
Une étoile où qu’elle soit apporte bonheur et gloire.
C’est au moins ce qu’on en dit, faut y croire pour le voir.

Si de toutes ces étoiles, les plus belles sont au ciel,
Étoile filante, étoile de Noël empreinte de nostalgie,
Dans les yeux d’un enfant quand une étoile brille,
C’est qu’il est bienheureux, sûr de sa bonne étoile.

L’micou

Publicité