Passer de bons moments avec son chien tout en l’éduquant

BURE Du berger d’Anatolie au caniche en passant par le carlin ou le bouvier bernois: à la Société cynologique Ajoie, tous les chiens sont les bienvenus. Créée dans la première moitié du 20e siècle, elle organise des rencontres plusieurs fois par semaine, ouvertes à tous les maîtres qui ont envie de passer du bon temps avec leur compagnon à quatre pattes.

Ceux qui ont déjà eu un chien le savent: quoi de plus agaçant que de voir son «fidèle» compagnon prendre la tangente alors qu’on s’égosille à le rappeler! Si tous les chiens ne sont pas égaux en matière d’obéissance, tous ont néanmoins la compétence d’apprendre et de répondre à un minimum d’ordres. Mais cela demande parfois du temps et de la patience. Dans notre coin de pays, il est possible trouver conseil auprès de la Société cynologique Ajoie, une organisation qui propose également diverses activités ludiques permettant d’éduquer son animal tout en passant de jolis moments en sa compagnie.

Une offre adaptée
Qu’il soit pur race d’élevage ou croisé de refuge, peu importe: selon Chloé Monin, monitrice et secrétaire de la société, «tous les chiens peuvent apprendre, même les chihuahuas! Ils n’ont pas tous le même caractère, il y a des chiens qui seront plus aptes au travail que d’autres, c’est sûr. Un berger allemand par exemple sera plus attentif qu’un carlin. Avec les uns, on se contentera d’apprendre les bases et avec d’autres, on fera des cours plus poussés». Car, à la Société cynologique Ajoie, l’offre est variée et adaptable. «Tous les dimanches matin, on se retrouve sur notre terrain situé à Bure, derrière le terrain de foot. C’est ouvert à tout le monde, pas besoin de s’inscrire. On travaille l’obéissance et on fait de la sociabilisation. Parfois on organise aussi des petits jeux, des parcours avec des obstacles, un slalom… Le mercredi soir, par contre, c’est réservé aux membres de la société et là, on fait des exercices un peu plus difficiles, car ce sont des gens qui viennent souvent. Le jeudi, nous organisons également des cours d’agility sur inscription. En revanche, nous avons temporairement suspendu nos cours destinés spécifiquement aux chiots et aux ados. Mais il est possible par exemple le dimanche de s’isoler et de travailler avec son jeune chien en compagnie d’une spécialiste. On arrive toujours à s’adapter

Quelques rappels de base
Si l’objectif de ces cours est bien d’abord de passer un bon moment et de développer les liens entre un chien et son maître, l’éducation reste un élément essentiel. «C’est une question de sécurité, confirme Chloé Monin. La base, c’est vraiment le rappel.» Et si Médor tourne les talons quand on hurle son nom? «Le principe est de donner envie à son chien de revenir. On s’accroupit, on attend qu’il vienne tout près, au contact et surtout, on n’essaie pas de l’attraper. Ensuite, on peut le récompenser, le féliciter, et même s’il ne revient qu’après dix minutes! Et s’il ne revient pas du tout, on va faire le même exercice, mais avec une longe de 10 mètres, et on va gentiment lui montrer ce qu’on attend de lui en le ramenant tout près. Où ça se complique vraiment, c’est avec les chiens qui partent chasser. Là, il n’y a pas vraiment de remède…» Vous l’aurez compris, il s’agit d’un travail sur le long terme. «Pendant les cours, on montre plein de trucs aux participants, après c’est à eux de mettre en pratique ce qu’ils ont envie dans la vie de tous les jours. Souvent, on me demande combien de temps ça va prendre avant que le chien n’obéisse, mais c’est impossible à dire à l’avance, car ça dépend de l’animal mais aussi du maître. Ce qui compte, c’est d’être motivé, d’avoir envie de le faire

Activités annuelles
Relevons encore que la Société cynologique Ajoie organise également d’autres événements ponctuels durant l’année, comme une journée récréative avec jeux, pique-nique et grillades le 1er septembre à Bure, une matinée «pistage» le 29 septembre et une balade canine le 24 novembre. «C’est ouvert à tout le monde, et en général, on finit soit par un apéro, soit par un pique-nique où tout le monde amène quelque chose. Le but, c’est vraiment de passer un bon moment

Élise Choulat

www.cynoajoie.ch

REPÈRES
Date de création: 1947
Comité: Thierry Chaboudez, président; Ernest Zaugg, vice-président; Chloé Monin, secrétaire; Sandra Briet, caissière; Erika Schweizer et Audrey Coeudevez, membres
Effectif: environ 60 membres

Un article publié dans notre édition du 14 février 2019.