«Savoir ce que l’on met sur sa peau» avec l’Atelier Ô D’Aura

Patricia von Allmen propose quelques produits à la vente dans sa boutique. Mais c'est surtout son savoir qu'elle aime transmettre. Claire Jeannerat © Editions L'Ajoie
Publicité

PORRENTRUY Fabriquer ses cosmétiques soi-même, c’est tendance. Mais l’on ne sait pas toujours comment s’y prendre, et les tutoriels d’Internet ne remplacent pas les conseils d’une professionnelle. C’est l’activité dans laquelle s’est lancée Patricia von Allmen à l’enseigne de son Atelier Ô D’Aura.

Par le froid qui règne en ce matin de février, c’est un véritable refuge qu’offre le numéro 44 de la Grand-Rue à Porrentruy. Un refuge parfumé, qui plus est. Normal, me direz-vous: la boutique s’appelle Ô D’Aura. Pourtant nous ne sommes pas dans une parfumerie. Du reste, il s’agit moins d’une boutique que d’un atelier: «Il y a peu d’heures d’ouverture, seulement les jeudis et vendredis après-midi», explique la maîtresse des lieux Patricia von Allmen. Ici, on vend peu, on enseigne.

Depuis le mois de janvier à cette adresse, Patricia von Allmen propose des cours de fabrication de produits cosmétiques et d’entretien. Il y a trois ans, alors qu’elle vivait à Saint-Luc («Les deux seules années de ma vie que j’ai passées hors de Porrentruy», sourit-elle), elle a suivi une formation de créatrice de cosmétiques naturels et bio. Ce savoir lui a permis de développer sa propre gamme de produits, qu’elle fabrique toujours et dont elle propose une petite quantité à la vente dans la boutique qu’elle partage avec la créatrice de compositions florales Karine Garrido.

Simple comme une recette de cuisine

Publicité

Mais depuis son retour dans le Jura il y a deux ans, c’est l’enseignement que Patricia privilégie, parce qu’elle «aime le contact avec les gens» et parce qu’il est important pour elle de «leur faire prendre conscience de ce qu’on met sur notre peau et de ce qu’on déverse dans la nature». Il n’y a pas que de bonnes choses dans nos gels douche et dans nos lessives, on le sait, et s’il fallait s’en convaincre encore davantage Patricia est une mine d’informations sur le sujet.

Pourtant «avec peu d’ingrédients et sans aucune pétrochimie, on peut fabriquer plein de choses chez soi sans que ça prenne beaucoup de temps», assure Patricia von Allmen. C’est bien simple: de la mousse à raser aux pastilles pour lave-vaisselle en passant par la crème de change pour bébé, le détartrant ou le dentifrice, tout ce qui se trouve dans votre salle de bains et votre armoire à produits de nettoyage est aussi sur la liste de ses cours. Et c’est facile, vraiment? «Ce n’est pas plus compliqué qu’une recette de cuisine. Pour une mousse à raser simple, il suffit de quatre ingrédients: du savon, des hydrolats (des eaux florales, ndlr), de la vitamine E, des huiles essentielles. Et ça ne prend que dix minutes de préparation

Economique et surtout sain

Le dosage précis, la méthode et les conseils, c’est dans les cours de l’Atelier d’Ô D’Aura que vous les aurez. En plus de son programme mensuel, Patricia von Allmen propose des ateliers privés où les participantes (oui, ce sont surtout des femmes) choisissent elles-mêmes les produits qu’elles veulent fabriquer. «Je reçois par exemple des groupes pour des anniversaires ou des enterrements de vie de jeune fille», indique-t-elle.

Dans tous les cas ses clientes repartent avec les produits qu’elles ont fabriqués, des recettes, la liste des fournisseurs (en attendant que Patricia propose elle-même à la revente des ingrédients et du matériel de base, ce qui sera le cas prochainement) et surtout avec un savoir tout neuf. Car le but, «c’est qu’elles fabriquent ensuite chez elles. Non seulement c’est économique comparé aux produits équivalents du commerce, mais surtout on sait ce qu’on se met sur la peau. C’est ça la priorité».

Atelier Ô D’Aura, Grand-Rue 44, Porrentruy. Plus d’information au 079 136 66 23 ou sur la page Facebook.

Claire Jeannerat, 1er mars 2018, N° 438

 

Publicité