Une initiative qui sort des sentiers battus

randonnée, mobilité réduite
La joëlette permet d’atteindre des endroits inaccessibles en fauteuil roulant. © Amandine Deta
Publicité

DISTRICT Pour bon nombre de personnes à mobilité réduite, les balades en forêt sont bannies, faute de pouvoir accéder à des chemins de randonnée en fauteuil roulant. L’association Sentiers pour tous veut pallier cela en mettant des joëlettes à la disposition de différentes institutions de soins.

Comment profiter de la nature lorsque notre mobilité est réduite? Pour des personnes âgées, en situation de handicap ou en Établissements médico-sociaux (EMS), les balades en forêts ne sont souvent pas ou plus possibles. «La joëlette répond à ce besoin, explique Amandine Deta, membre du comité de Sentiers pour tous. C’est un engin qui ressemble un peu à un fauteuil roulant, avec une seule roue à l’avant. Certaines sont alimentées par un moteur électrique, ce qui permet un accès encore plus illimité.»

Été comme hiver

Publicité

Concrètement, l’association Sentiers pour tous, à but non lucratif, s’approche des EMS et des institutions de soins pour proposer des sorties en joëlette à leurs résidents. «Nous voulons en organiser le plus possible, ajoute Amandine Deta. Si la demande est là, nous pouvons organiser plusieurs sorties par semaine.»

L’association Sentiers pour tous, qui a vu le jour début 2021, a regroupé des sponsors et récolté des donations, avant de mettre en place un site internet et d’imprimer des flyers. «Ce n’était pas simple de récolter des fonds durant cette période, reconnaît Amandine Deta. Beaucoup d’entreprises nous auraient volontiers donné plus, mais elles ont agi avec leurs moyens et nous en sommes reconnaissants.» Après une première année de mise en place,  l’association propose désormais de nombreuses activités depuis ce printemps.

«Redonner des sensations»

Amandine Deta, qui travaille depuis onze ans dans une institution pour handicapés et qui a aussi exercé dans un EMS, sait combien ces initiatives sont nécessaires. «Le but est de redonner aux bénéficiaires des sensations qu’ils ont oubliées, souligne-t-elle. Si nous organisons plusieurs balades avec la même institution, nous changeons d’endroit à chaque fois pour faire découvrir différents lieux du canton du Jura.» 

Sentiers pour tous vise donc à donner le plaisir de la randonnée à des personnes en situation de handicap. Mais les fondateurs de l’association, à l’image d’Amandine Deta et de Laurent Nobs, ressortiront également gagnants de chaque activité. «C’est très réconfortant pour nous de voir que nous pouvons faire plaisir à des personnes qui ont peu d’occasions de sortir, relate Amandine Deta. Lors de l’une de nos premières sorties, fin 2021, nous avons eu droit à des chants d’un résident en guise de remerciement. Cela nous a fait chaud au cœur.»

De plus, les déplacements aux quatre coins du canton permettront de découvrir certains endroits peu connus. «L’Ajoie est un terrain idéal pour la joëlette, car c’est une région assez plate, note Amandine Deta. Beaucoup de chemins sont très peu utilisés et nous allons en profiter pleinement.» Les sorties de Sentiers pour tous pourraient se diversifier ces prochaines années, toujours dans le but d’aider les résidents d’institutions à sortir, quelques heures durant, de la routine quotidienne. 

Maxime Rérat

Publicité