Une société où l’on reste «jusqu’à ce qu’on se sente vieux»

Une partie des membres du Groupe des jeunes de Miécourt lors de leur dernier voyage, à Munich en 2015. © Groupe des Jeunes de Miécourt

MIECOURT Présidé depuis peu par Julien Cattin, le Groupe des jeunes s’apprête à vivre une année bien remplie entre Carnaval, fête du village, joutes sportives et escapade à l’étranger – la récompense du labeur des membres.

Comme tous les jeunes de Miécourt, Julien Cattin a reçu, sitôt après la fin de son école obligatoire, une invitation à rejoindre le groupe des jeunes du village. Si certains déclinent la proposition, pour cet agriculteur de 23 ans c’était quasiment une évidence de «se retrouver avec les jeunes du village, discuter, faire des soirées». Et c’est presque aussi naturellement qu’en décembre dernier il a repris la présidence, jusque-là tenue par Mathilde Balmer: «Tous ceux de mon année étudient dans d’autres cantons, ce n’était pas évident pour eux. Moi je suis au village, et j’ai envie de continuer à faire vivre cette jeunesse.»

Trois rendez-vous incontournables

A son programme d’activités, le Groupe des jeunes de Miécourt compte trois rendez-vous phares. En février, c’est Carnaval. On y est bientôt, le montage du char doit d’ailleurs débuter ce week-end. En ligne de mire, le Carnaval des enfants de Porrentruy, dont les jeunes de Miécourt animent le cortège depuis quelques années. Ils répondront présents cette année aussi, le dimanche 4 février, avec leur char aux couleurs du thème bruntrutain et l’ambiance musicale de circonstance. Ils seront fidèles au poste aussi pour le Rai Tiai Tiai, dans la nuit du 12 au 13 février, d’abord dans les rues de Miécourt puis à Porrentruy. «Entre 20 et 25 personnes» seront de la partie, estime Julien Cattin.

Le deuxième rendez-vous de l’année, c’est la fête de La Baroche, qui cette année est prévue les 6, 7 et 8 juillet à Miécourt et où le Groupe des jeunes tiendra son traditionnel bar avec son homologue de Charmoille. Enfin, chaque année au mois de septembre, la société organise des joutes sportives pour les écoliers de la commune. Bon an mal an, une trentaine d’enfants y participent. En fin d’après-midi un tournoi de foot ou de basket est proposé aux adultes, et la journée s’achève autour de grillades. Mais «on changera peut-être la formule cette année», note le président. Il paraît en effet que les adultes sont moins assidus à la partie sportive de la journée que leur progéniture.

Julien Cattin. Claire Jeannerat © Éditions L’Ajoie

Le retour des soirées Hollywood?

On le voit, le Groupe des jeunes fait sa part pour l’animation de Miécourt – et même plus loin avec le Carnaval de Porrentruy. On peut mentionner aussi les soirées Hollywood, coorganisées avec les sociétés de jeunesse d’Alle, Bure, Cornol et Damphreux-Lugnez, et qui ont bien marché avant d’être abandonnées il y a quelques années. Julien Cattin et son équipe ont déjà pris des contacts pour relancer la formule, mais «ce sera plutôt pour 2019», précise le président.

La récompense de leur labeur, les membres la trouvent dans la bonne ambiance qui règne entre eux, d’abord, mais aussi dans les escapades que la société organise tous les deux ans durant le week-end de Pâques. Après Berlin en 2013, Munich en 2015 et… une annulation en 2017, le groupe mettra cette année le cap sur Bruxelles ou Europa-Park – un vote est en cours.

Reste une question: à quel âge n’est-on plus considéré comme jeune à Miécourt? Autrefois c’était au moment de leur mariage que les membres devaient donner leur démission. Mais il y a quelque temps les statuts ont été mis au goût du jour. Ils stipulent désormais qu’on peut rester membre du Groupe des jeunes de Miécourt «jusqu’à ce qu’on se sente vieux».

Un article de Claire Jeannerat, 11 janvier 2018, N°431


Date de création: 1928, selon les informations transmises au président

Président: Julien Cattin

Comité: Eloïse Vallat, vice-présidente; Adeline Hügli, secrétaire; Eve-Zou Berdat, caissière

Effectif: 35 membres