Vous reprendrez bien un peu de Carnaval

Quand il pleuvait des confettis... © Benoit Monnin
Publicité

Les Carnavals d’Ajoie n’ont peut-être pas la renommée de ceux de Bassecourt, Delémont ou Le Noirmont.  La « fête des fous », comme on la surnomme parfois, n’en est pas moins solidement ancrée dans le chef-lieu et dans les villages du district de Porrentruy.  Il suffit pour s’en convaincre d’écouter  les jeunes Ajoulots: «Ça nous tient à cœur parce que c’est une tradition ajoulote», nous disait par exemple Mey Henzelin en préparant le char du groupe jeunesse de Cœuve pour l’édition 2020 du Rai Tiai Tiai. «C’est une magnifique fête paysanne. Ce sont nos racines, c’est fantastique», s’enthousiasmait Priscille Dumas, de Grandfontaine,  en 2019 alors que les chars des jeunesses du district étaient rassemblés sur la place des Postes à Porrentruy.

Alors oui, cette année 2021 ne verra ni Carnaval des enfants, ni Rai Tiai Tiai (on vous en parle d’ailleurs dans notre édition abonnés n° 578 du 28 janvier 2021). Mais ce n’est assurément que partie remise. En attendant, pour se souvenir des bons moments et maintenir vivante la flamme, il reste le To’Porren, dont la bande d’irréductibles satiristes sera, elle, bien au rendez-vous le 12 février, et les archives du Journal L’Ajoie, en cliquant sur les liens du texte!

Claire Jeannerat

Publicité